Pourquoi on ouvre pas mes emails?

Fanny Marcoux
4 min readNov 7, 2023
Photo prise par Andrea Piacquadio — https://www.instagram.com/andreapiacquadio_/

Sur la page d’accueil de ta boutique en ligne, tout, tout, tout en bas, on peut s’inscrire à ta newsletter.

Et, il se trouve que, ça va bientôt être les fêtes.

C’est l’occasion.

Tu vas pouvoir envoyer des promotions via emails.

Et, par exemple, mettre en avant tes produits les plus populaires ou les plus appréciés en cadeaux.

Mais…

Peu d’inscrits ouvrent tes emails.

Pourquoi?

Il y a 10 bonnes raisons :

1/ L’adresse email

Certains emails vont directement dans les spams.

Il y a deux causes possibles :

  1. Ils ont été marqué comme spam plusieurs fois
  2. Le domaine de ton adresse n’est pas bien répertorié

Pour le domaine, vérifie sur ton outil d’emailing s’il est bien répertorié. Le centre d’aide de ton outil devrait pouvoir te dire comment faire.

Pour le spam, c’est plus compliqué.

Ça veut dire que les emails que tu envoies ne sont pas ce à quoi s’attendent tes abonnés.

Il se pourrait que tu envoies des emails trop souvent, pas sur les sujets qui intéressent tes abonnés ou avec un design bizarre

Plus sur ces points ci-dessous…

2/ Le titre

C’est ce qu’on lit en premier quand on voit un email dans sa boîte mail.

Il doit être court.

En tous cas, moins de 90 caractères pour être visible à l’écran. Moins, voire beaucoup moins, selon ton style et ce que tes abonnés préfèrent.

Il doit aussi décrire l’email. On doit comprendre tout de suite de quoi il s’agit.

Finalement, il doit être attractif. On doit avoir envie d’en savoir plus, de cliquer dessus..

3/ Les trois premières phrases

Sur ta boîte mail, après l’adresse email et le titre, on voit le début de la première phrase de l’email.

Tout ça, avant même d’avoir cliquer dessus.

Ensuite, si on clique, ce sont les première phrases qui vont nous donner envie de continuer à lire. Ou pas.

Ces trois premières phrases sont donc clés dans l’ouverture et la lecture de l’email.

4/ Les images

En fait, avant même de voir le texte, on voit l’image. Notre cerveau fonctionne comme ça.

S’il y a des images, ce sont donc elles, en premier, qui vont nous donner envie de continuer à parcourir l’email. Ou pas.

5/ Le design

Il deux types de design d’email :

  1. La lettre
  2. Le moderne

La lettre est mon préféré.

Tu te souviens quand on envoyait des emails à nos amis parce que ça venait de sortir et que c’était cool ?

On envoyait alors des emails tout simples. Comme une lettre.

C’est devenu aujourd’hui un type d’email commercial très simple, direct, authentique.

Sinon, on voit beaucoup de modernes.

La charte graphique est alors la même que celle du site Internet. Avec les mêmes couleurs, polices, espaces vide, etc.

6/ La structure du texte

T’as remarqué la structure de cet article-ci ?

  1. Titre
  2. Image
  3. Petite histoire
  4. Liste

C’est la même structure à chaque fois. C’est mon style.

Et toi, quelle est le tien ?

7/ Le sujet

Ce n’est pas le titre de l’email, mais bien ce dont il nous parle.

Comme mentionné plus haut, il peut être sur des promotions ou des produits intéressants à ce moment de l’année.

Peut-être tu envoies aussi une newsletter. C-à-d des emails réguliers toutes les semaines ou tous les mois.

Elle peut alors reprendre l’humeur de la semaine, comme un édito de journal. Ou alors des articles de ton blog. Ou encore ton avis sur ce qu’il s’est passé dernièrement dans l’industrie.

8/ La fréquence

On disait donc toutes les semaines ou tous les mois.

Plus et ça commence à embêter certaines personnes. Moins et on t’oublie.

La clé est de rester constant.

Par exemple, on recommande bien de dormir 8h par nuit, et non pas 56h d’affilié par semaine.

Les emails sont pareil. C’est un petit peu tout le temps.

9/ Le CTA

(Call-to-Action ou, en français, appel à l’action ou, simplement, un bouton)

On envoie pas un email par hasard.

Il a but. On demande quelque chose. De prendre action.

Comment demandes-tu cette action ?

C’est tout un art.

10/ L’objectif

Ce qui nous amène sur l’objectif de cet email.

Pourquoi l’envoies-tu ?

Est-ce que les 9 points cités ci-dessus représentent bien ce but ?

Pourrais-tu les améliorer ?

Maintenant, il ne te reste plus qu’à, effectivement, améliorer ces 10 points. Et, petit à petit, on ouvrira (et cliquera) tes emails, de plus en plus.

--

--

Fanny Marcoux

Consultante Google Analytics pour e-commerces en journée | Podcast Host about Coworking during the night